Bienvenue

chez les vétérans heureux !

 

 

400 000  visiteurs !

 

 

Screenshot_2019-03-15 Outils - Statistiques - CanalBlog

 

J'ai l'honneur, le plaisir, et la joie de vous annoncer que Jujitsupassion vient d'atteindre les 400 000 visiteurs !

Vos visites sont une joie pour moi et me permettent d'évoluer dans ma pratique martiale.

Merci de me faire l'honneur de visiter mon blog.

 

Le 400 000ème visiteur vient d'Argentine et plus précisément de La Plata.

 

 

30708742_1702806519795539_8961157776558522368_o

 

Pour mieux nous connaître,

tu peux cliquer sur le lien suivant

Biographie des vétérans heureux !

  

 

DERNIÈRES INFOS 

 

 

Très bel article dans la Nouvelle République !

 

vétéran heureux jujitsupassion

 

 

Superbe article fait par notre professeur Florent Pelletier !

C'est avec beaucoup d'émotion que nous avons pris connaissance ce matin de ce très bel article à notre sujet.

Nous remercions vivement notre enseignant pour cette délicate attention.

Merci encore.

 

 

 

*********************************************************

 

les traditions et rites japonais.

 

Mon blog est un blog de partage et de convivialité,

j'aime la possibilité d'ouvrir son esprit à autre chose que le judo et le jujitsu.

Je te propose cette vidéo.

 


 

 

*********************************************************

 

 

 

Lundi 18/03/19



Le Blouch frappe un grand coup.

 




Pour son retour en équipe de France, Kilian Le Blouch (-66 kg, Force Longjumeau Alliance Massy 91) a réalisé une énorme performance en remportant le Grand Slam d’Ekaterinbourg (Russie) ce vendredi.

Déjà vainqueur des Opens européens d’Ovidelas (Portugal) et de Rome (Italie) en février, Kilian Le Blouch a confirmé de la plus belle des manières en remportant le Grand Slam d’Ekaterinbourg (Russie) vendredi après-midi. Une première pour le pensionnaire de la Force Longjumeau Alliance Massy 91 qui n’avait jusque-là décroché que deux médailles de bronze dans les tournois de niveau mondial (Grand slam de Paris 2016) et dans les grands championnats internationaux (championnat d’Europe des moins de 23 ans 2011).

Kilian Le Blouch (29 ans) a dominé en finale le Russe Isa Isaev sur waza-ari après un peu plus de sept minutes de combat. Mais pour arriver en finale, le double champion de France (2012 et 2014) a dû batailler dur. Il a même frôlé l’élimination dès le premier tour contre Alberto Gaitero Martin. Alors que l’arbitre venait de donner vainqueur l’Espagnol sur ippon, la vidéo a invalidé la décision. Et quelques secondes plus tard, Le Blouch a profité de la disqualification de son adversaire pour l’emporter. Il a ensuite dominé le Moldave Vadim Banescu (3 pénalités à 2) puis deux judokas du top 10. D’abord en quart de finale le Brésilien Daniel Cargnin (waza-ari), septième mondial, puis en demies l’Israëlien Tal Flicker (3 pénalités à 2), sixième mondial, médaillé de bronze aux derniers championnats d’Europe et 5e des mondiaux en septembre dernier à Bakou.

 

Judo : Le Blouch frappe un grand coup

Pour son retour en équipe de France, Kilian Le Blouch (-66 kg, Force Longjumeau Alliance Massy 91) a réalisé une énorme performance en remportant le Grand Slam d'Ekaterinbourg (Russie) ce vendredi. Déjà vainqueur des Opens européens d'Ovidelas (Portugal) et de Rome (Italie) en février, Kilian Le Blouch a confirmé de la plus belle des manières ...

https://www.le-republicain.fr

 

 

 

 

********************************************************

 

 

Dimanche 17/03/19

 

 

 Les meilleurs Ippons du grand slam de Ekaterinburg

 

1er jour

 

 


 

2ème jour

 

 

 

3ème jour

 

 

 

 

 

*********************************************************

 

 

Samedi 16/03/19

super les Ponots !!

J'aurai bien aimé être présente avec vous tant je garde de très bons souvenirs du stage que nous avions fait avec l'équipe de France de jujitsu.


J'ai beaucoup d'amitié pour vous par les très bons souvenirs que nous gardons de nos compétitions à Ceyrat.

Cette année Guy est en retraite on reviendra vous voir !!

 

 

af2864d5db2fb08efc85debcce8aeed9_XL

 

Le samedi 23 et dimanche 24 mars, au gymnase Massot, le Puy-en-Velay accueillera l’édition 2019 des championnats de France jujitsu seniors.

Cette manifestation d’envergure organisée par la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes, aidée par le club « Arts Martiaux Le Puy Communauté » sera l’occasion de découvrir ce sport spectaculaire et d’apprécier les trois disciplines du jujitsu sportif : expression technique, combat et ne-waza.

Toute la journée du samedi 23 et du dimanche 24, le public verra en action l’élite du jujitsu tricolore avec l’équipe de France championne du monde en titre et plus de 400 athlètes attendus.

 

Jujitsu : les Ponots ambitieux pour les championnats de France... à domicile - La Commère 43

Le samedi 23 et dimanche 24 mars, au gymnase Massot, le Puy-en-Velay accueillera l'édition 2019 des championnats de France jujitsu seniors. Cette manifestation d'envergure organisée par la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes, aidée par le club " Arts Martiaux Le Puy Communauté " sera l'occasion de découvrir ce sport spectaculaire et d'apprécier les trois disciplines du jujitsu sportif : expression technique, combat et ne-waza.

https://www.lacommere43.fr

 

 

 

NOS DEMONSTRATIONS

 

 

Festival Japan Tours 2019

 

 

festival japan tours 5

 

Pour voir un topo

sur le Festival Japan Tours 2019

clique sur le lien suivant

 

Festival Japan Tours 2019 - jujitsupassion judopassion

Un évènement exceptionnel sur la ville de Tours ! Ce week-end, nous avons vécu un évènement exceptionnel, le festival Japan Tours où nous avons fait des démonstrations avec notre équipe de démonstrateur dirigée par notre professeur Florent Pelletier. Je remercie vivement les Arts Martiaux de Touraine pour nous avoir permis de faire des démonstrations à leur côté.

http://jujitsupassion.canalblog.com

 

 

festival japan tours 14

 

 

Festival mettant en valeur la culture japonaise au travers d'animation, de spectacle et de démonstration d'arts martiaux.

 

 

*************************************************************

 

 

Jardin Botanique Tours

 

 

 

Magnifique photo prise par la Mairie de Tours

lors de notre démonstration

au jardin botanique de Tours

 

Pour voir un topo de cette démonstration

clique sur le lien suivant

 

Démonstration de jujitsu au Parc Botanique de Tours - jujitsupassion judopassion

Ce samedi 29 Septembre 2018, les vétérans heureux étaient au jardin botanique de Tours pour la journée consacrée au Japon. Invités par le Club des Arts Martiaux de Touraine, c'est avec une grande joie et un grand honneur que nous avons fait une démonstration de duosystem devant un public venu nombreux et très intéressé.

http://jujitsupassion.canalblog.com

 

 42799976_342290786525871_194907050411556864_n

 

 

 

 Quelques réfléxions

 

 

 

 

P03jigazou

 Miyamoto Musashi

 

Mon blog a une vocation de partage, donc je parle de différentes disciplines ou de philosophies martiales, c'est ce qui fait la richesse de notre art, le partage et s'ouvrir aux autres plutôt que de rester dans sa  discipline en pensant qu'elle n'est la meilleure que parce qu'on la pratique.

Je commencerai donc par Miyamoto Musashi.

Célèbre samouraï expert au combat du sabre katana (shinken), Miyamoto Musashi est l'un des plus important Kenshi (grand maître de ken-jutsu) que le Japon ait connu et dont les exploits ont inspiré de nombreux récits.

A partir de 1604, on le retrouva à Kyoto où il défia et vaincu Yoshioka Seijuro, important expert du katana, ainsi que nombres membres de son clan. Invaincu dans plus de 60 duels, il affronta pour la dernière fois le célèbre bretteur Sasaki Kojiro du clan Mori, réputé pour son sabre long (O-dachi). Tuant son adversaire à l'aide d'une simple rame en bois selon la légende, Musashi ne se battit plus jamais.

 

 




On gagne une bataille en connaissant le rythme de l'ennemi, et en utilisant un rythme auquel il ne s'attendait pas. (Miyamoto Musashi)

 

 

 

**************************************************************

 

 

 

A méditer

 

9bdc8ba185fa8339e70257fe60e3c69d2875d06dr1-275-279v2_00

 

 A méditer !

 

L’école du combat sans arme :

« Le célèbre Maître Tsukahara Bokuden traversait le lac Biwa sur un radeau avec d’autres voyageurs.

Parmi eux, il y avait un samouraï extrêmement prétentieux qui n’arrêtait pas de vanter ses exploits et sa maîtrise du sabre. A l’écouter, il était le champion toutes catégories du Japon. C’est ce que semblaient croire tous les autres voyageurs qui l’écoutaient avec une admiration mêlée de crainte.

Tous ?

Pas vraiment, car Bokuden restait à l’écart et ne paraissait pas le moins du monde gober toutes ces sornettes.

Le samouraï s’en aperçut et, vexé, il s’approcha de Bokuden pour lui dire : «Toi aussi tu portes une paire de sabres. Si tu es samouraï, pourquoi ne dis-tu pas un mot » ?

Budoken répondit calmement :


-« Je ne suis pas concerné par tes propos. Mon art est différent du tien. Il consiste, non pas à vaincre les autres, mais à ne pas être vaincu. »


L e samouraï se gratta le crâne et demanda :


- « Mais alors, quelle est ton école ? »
- « C’est l’école du combat sans armes. »
- « Mais dans ce cas, pourquoi portes-tu des sabres ?
- « Cela me demande de rester maître de moi pour ne pas répondre aux provocations. C’est un sacré défi. »


Exaspéré, le samouraï continua :


-« Et tu penses vraiment pouvoir combattre avec moi sans sabre ? »
- « Pourquoi pas ? Il est même possible que je gagne ! »


Hors de lui, le samouraï cria au passeur de ramer vers le rivage le plus proche, mais Budoken suggéra qu’il serait préférable d’aller sur une île, loin de toute habitation, pour ne pas provoquer d’attroupement et être plus tranquille.

Le samouraï accepta. Quand le radeau atteignit une île inhabitée, le samouraï sauta à terre, dégaina son sabre, prêt au combat.


Budoken enleva soigneusement ses deux sabres, les tendit au passeur et s’élança pour sauter à terre, quand, soudain, il saisit la perche du batelier, puis dégagea rapidement le radeau pour le pousser dans le courant.


Budoken se retourna alors vers le samouraï qui gesticulait sur l’île déserte et il lui cria - « Tu vois, c’est cela, vaincre sans arme ! »




 *************************************************************

 

 

 

 

salut-japonais

 

 

Hello,

 

Aujourd'hui parlons un peu de politesse,

je le dis franchement, il m'est insupportable de voir des personnes adultes ne pas dire bonjour en entrant dans un dojo, comme je l'ai vu très récemment, et encore pire lorsqu'il y a des jeunes.

Comment alors  accompagner les jeunes quand certains  adultes présents ne sont pas eux mêmes capables d'avoir du respect pour l'autre. Nous ne sommes plus crédibles.

Le dojo est un lieu traditionnel où l'on doit suivre des règles traditionnelles telles que, par exemple, la politesse et l'honneur.


Pourquoi pratique-t-on  un art martial ?

A mon avis, autant de pratiquant, autant de raison.

Certains viennent pour se détendre après une journée de travail ; certains viennent pour les randoris ; d'autres pour préparer un grade ; quelques uns recherchent une certaine philosophie et un art de vivre qu'ils vont mettre en pratique dans leur vie quotidienne et d'autres non, ils viennent juste se retrouver entre ami pour pratiquer.

 

Personnellement, j'y viens pour beaucoup de ses raisons ! La philosophie qui correspond à ma façon de vouloir vivre ma vie, retrouver des amis et rire.

D'ailleurs chez le samouraï, le rire établit l'équilibre intérieur rompu, il est le contrepoids à la douleur ou à la colère. (Source le code du Bushido).


Et la liberté c'est justement de pouvoir laisser le choix à ceux qui viennent de choisir leur pratique.

La liberté c'est que chacun puisse pratiquer dans le respect de l'autre et qu'il trouve son épanouissement personnel,  mais pas de faire ce que l'on veut car cela ne s'appelle plus liberté mais anarchie.

Pour moi, ne pas dire bonjour n'est en rien une liberté laissée aux pratiquants mais plutôt un grand manque de respect.

Cela devient un problème quand la liberté que prennent certains à être impolis empiète sur la liberté des autres à pouvoir pratiquer sereinement.

 

Pour le Bushido,

La politesse  pour le samouraï, le chevalier,  est d'abord l'expression de sentiments profonds, d'égards pour les autres, de modestie pour soi.

Cette étiquette, enseignée dès l'enfance, permet de discipliner les passions, et rend possibles et agréables les rapports sociaux. Dans les dojos où cette étiquette est indispensable, elle a la même utilité. Mais, en plus, elle peut faire éclore en chacun les sentiments qui correspondent aux gestes et au cérémonial. De même qu'une attitude grossière, le laisser-aller, les positions négligées ou désinvoltes favorisent les sentiments bas et vulgaires, de même, une attitude noble, correcte, respectueuse, favorise l'épanouissement de sentiments nobles et élevés. (source, le code du bushido)


Le dojo est pour moi comme une ambassade, c'est une représentation du Japon et on devrait en avoir conscience à chaque fois que l'on s'y rends.


 

 

*************************************************************

 

 

5

 

 

Parlons un peu du samouraï !



Dans notre art, j'entends souvent "nous sommes des samouraïs !"


OK, tu es un samouraï alors es tu prêt comme le samouraï à ne pas avoir peur de la mort (c'est à voir !) , effectuer ta mission jusqu'à perdre ta vie (en transposant à notre époque, te battre pour tes convictions sans peur),  te battre contre tous pour l'honneur de ta famille, de tes amis, de ta caste au détriment de ta propre vie (transpose à notre époque, au détriment de ton statut social et de ce que pensent les autres !)

Et si tu n'en es pas capable, es tu prêt à te faire Seppuku pour garder ton honneur ? En transposant à notre époque, faire ton mea culpa, reconnaître tes erreurs et reconnaître tes peurs ?

Alors si tu a répondu oui à toutes ces questions alors oui, effectivement tu es un samouraï des temps modernes.

Source : moi-même

 

 

 

 

********************

 



Parlons maintenant de la femme samouraï !

 

Onna-musha

 

 

9d55b2342b3e5814b07186344c9568df

 


Cette femme portant l’armure, l’arc, le sabre et chevauchant un étalon se cabrant, c’est Tomoe Gozen. C’est la femme samouraï, l’Onna-Musha la plus connue de l’histoire du Japon.

Le vice-gouverneur de la province de Shinano recueillit en 1156 le jeune Minamoto no Yoshinaka. Ce jeune garçon de 2 ans venait de perdre ses parents à la guerre, et quelqu’un l’avait pris sous son aile : le vice-gouverneur.

Un an plus tard, ce dernier eut une fille qui fut prénommée Tomoe. Minamoto grandit aux côtés de son frère adoptif Kanehira et épousa plus tard la jeune Tomoe. Celle-ci est décrite dans les livres comme ayant été une femme très belle et douée pour le combat. Si à l’époque beaucoup de femmes savaient pratiquer la Naginata (lame de sabre sur un manche de faux), Tomoe était réputée pour sa grande adresse.

Elle était un samouraï de haut niveau : l’équitation, le tir à l’arc et le kenjutsu n’avaient pas de secret pour elle. Courageuse et ne connaissant pas la peur elle était très respectée par les hommes. Elle combattit aux côtés de son mari et était un de ses principaux et plus talentueux capitaines. Elle réussit à repousser les Tairas et alla jusqu’à kidnapper l’ancien empereur Go-Shirakawa. Une confrontation eut lieu, mais les troupes de son mari furent numériquement dépassées et ce dernier mourut. Après la mort de Yoshinaka, elle épousa Wada Yoshimori avec qui elle eut un enfant. Cependant, il décéda lui aussi au cours d’un combat. C’est à partir de ce moment là que Tomoe partit et devint nonne. Elle aurait vécu jusqu’à l’âge de 90 ans.

Tomoe Gozen est entrée dans la légende et aujourd’hui encore au Japon, son histoire est racontée. Son personnage est joué au théâtre de Nô, et lors des grands festivals annuels, une geisha défile sur son cheval blanc pour représenter la très fameuse Tomoe Gozen.

Source : Save my brain

 

 

 

KAGAMI BIRAKI 2019

 

 

Vendredi 25 Janvier 2019

 

 

kagami biraki

 

Ce soir, à Montlouis sur Loire, à quelques kilomètres de Tours avait lieu le Kagami Biraki.

Le kagami biraki est célébré traditionnellement le 11 janvier. Dans les dojos, cette fête marque la cérémonie des vœux. Jigoro Kano emprunte le rite annuel aux coutumes des samouraïs.

La fête du kagami biraki revêt une fonction sociale. Elle resserre les liens du groupe et entretient un état d’esprit commun. C’est l’expression d’une philosophie de la vie ancrée dans des traditions ancestrales qui perpétue autant l’engagement collectif que l’équilibre individuel.

 

DSC_0124

 

Lors de cette cérémonie, les judokas et jujitsukas qui ont présenté un grade reçoivent leur diplôme de la main de leur professeur.

 

2

clique sur la photo pour l'agrandir

Beaucoup d'émotion pour les vétérans heureux du 37 quand leur professeur nous remet notre diplôme

 

 

Longtemps j'ai espéré ce moment ;  malade à l'hopital, je ne pensais qu'à ce moment ; et si j'ai pu remonter sur les tapis après mon cancer, ce n'est que parce que je ne pensais qu'à ce moment.

L'année passée fut très riche en émotion ! D'abord le passage de grade à Lyon, avec les félicitations des juges ; les félicitations du jury sur mes chutes ; moi qui ai mis tant de temps à pouvoir rechuter sans peur après mon arrêt forcé.

Ensuite la remise de ma ceinture noire par mon professeur Florent,

puis ce soir, le Kagami Biraki.

Je pensais pouvoir maîtriser mais ce fut tellement fort que les larmes sont venues mais je te rassure, ce ne sont que des larmes de bonheur et d'émotion.

Pendant six ans, j'ai du me rétablir, reprendre le programme de la ceinture noire là où je l'avais arrêté à cause de cette maladie, réapprendre à chuter, réapprendre à ne pas avoir peur de prendre un atemi, réapprendre le ne waza. Accepter certaines séquelles.

Dans cette grande aventure, il y a deux hommes qui comptent particulièrement dans ma vie ;

 

 

kagami biraki 2

Guy

 

Guy, mon amour, mon mari, mon ami, mon confident, mon partenaire qui sans lui rien n'aurait été possible ; parfois j'ai pesté contre son éternel optimisme quand moi j'avais peur de mourir mais je remercie cet optimisme car c'est lui qui m'a permis d'avoir pu affronter les épreuves.

 

kigami biraki 3

Florent notre professeur

 

Et puis l'autre homme important c'est Florent mon professeur, un enseignant formidable, un ami. Un homme qui n'a pas compté ses heures pour nous aider, pour me réapprendre à avoir confiance. Un homme exceptionnel, pas seulement par son savoir technique mais par ses qualités d'homme. Qui m'a toujours soutenu quand j'avais mal, encore dernièrement.

Je n'oublie pas non plus toute la section de jujitsu qui nous soutient pour nos grades, nos compétitions ; plus qu'une section, une grande famille.

 

 

DSC_0105

 

 

Ce soir, Guy et moi avons reçu notre diplôme de ceinture noire.

Très belle cérémonie avec de magnifiques démonstrations, le nage no kata et le koshiki no kata.

 

 

50201658_238855573698214_7073469171215892480_n(1)

 

 

La cérémonie fut clôturée par un cocktail.

Merci à François pour les photos !

Merci à Guy Lebaupin pour ses encouragements .

 

 

 DSC_0091

Félicitations mutuelles

 

 

 Merci à tous pour vos félicitations !

 

 

 

************************************************************

 

 

 

IMG_22421

 

 

Nous tenons à remercier beaucoup Bruno, jujitsuka de notre section, pour nous avoir offert cette magnifique affiche.

Beaucoup de travail pour nous faire plaisir.

Nous sommes très heureux et touchés de cette attention

et si un jour, les vétérans heureux ont besoin d'un attaché de presse,

nous t'appellerons !

Merci encore Bruno de ta gentillesse et de ton soutien dans notre démarche de faire connaître le duosystem.

 

 

   

 

 

DES EVENEMENTS DANS LE 37 

 

 

 

FB_IMG_1551193770666[4515]

 

 

STAGE JUJITSU SELF DEFENSE
FREDERIC BOURGOIN

6ème dan

Formateur technique national judo jujitsu
Formateur Tonfa de sécurité et self défense
Entraineur de l'équipe de France jujitsu technique et combat pendant 2 ans
Vice champion de France judo juniors 1982

Samedi 30 mars 2019
09h00 à 17h00
Dojo André Van Hauwe
Rue Jules Ladoumègue
37000 TOURS

20 euros

inscription par extranet

 


 

DES RENCONTRES EXCEPTIONNELLES 

 

 

 

DSC_0482

Cécile Nowak

 

 

 

DSC_0176

Emilie Andéol

 

 

 

_DSC0144

David Larose

 

 

 

18870158_10213172837853879_2050758969_o

 Astrid Gneto

 

 

 

DSC_0889

Automne Pavia et Ugo Legrand

 

   

Pour voir un topo de la visite d'Automne Pavia et Ugo Legrand

dans mon club, le Ballan Judo Club

clique sur le lien suivant

Automne Pavia et Ugo Legrand à Ballan Miré

 

 

Toutes les photos de Automne Pavia et Ugo Legrand

sur le lien suivant

https://goo.gl/photos/FDoovmeEFLaWhpDB6

 

 

 

 

 

Copie (2) de sport ouvert 2011 135

Frédérique Jossinet 

(je remercie Frédérique Jossinet d'avoir accepté que j'utilise son image dans mon blog)

 

 

 

journée des féminines 2014 209

Hikari Sasaki Cariou

4 fois championne du Japon

3ème aux championnats du monde en 1987 en Allemagne
2ème aux championnats du monde en 1989 à Belgrade

Championne olympique en 1988 à Séoul en -66 kgs en battant la française Brigitte Deydier

(je remercie Hikari d'avoir accepté que j'utilise son image sur mon blog)

 

 

 

coupe_d_europe_des_clubs_2010_orl_ans4

Mathieu Bataille, Benjamin Darbelet, Eva Bisséni et moi

 
merci à Mathieu Bataille et à Clarisse Habricot pour leur passage sur mon blog et leurs mails très sympathiques !

 

feminine mer 277

Clarisse Habricot

 

leurs blogs :

http://www.habricot-clarisse.fr/

Blog de vivajudo

 

 DSC_0509

Stéphane Traineau

(merci pour votre visite sur mon blog et votre mail sympathique)

 

 

 

********************************************************

 

 

 

Pictures16

Ferrid Kheder

 

merci à Ferrid Kheder pour son message et merci aussi pour m'avoir donné ces photos ! c'est super sympa !

 

pour lire ses résultats, clique sur le lien suivant :

Palmarès de ferrid Kheder

 

le site de Ferrid Kheder,

ferrid

tu cliques sur le lien suivant

WWW.JUDO4ALL.NET

 

 

*********************************************************

 

Champion du Monde de Jujitsu

 


percy kunsa

photos données par Percy Kunsa

 pour voir un topo sur Percy,

clique sur le lien suivant :

PERCY KUNSA

 

(topo fait en collaboration avec Percy Kunsa que je remercie)

 

 

 

DSC_0469

 

 

 

 

********************************************************

 

 

HARRY ROSELMACK

 

40 ans du club 236

 

 

 

 

 

MES COUPS DE GUEULE 

 

  

Dans la section jujitsu de notre club le Ballan Judo Club, nous nous entendons si bien que c'est un plaisir de venir à l'entraînement. 

Malheureusement, on ne pratique pas partout pareil.

Je crois qu'à un moment, il faut en parler de ce genre de pratique pour soi mais aussi pour les autres.

Te dire que tu n'as plus ta place dans le judo parce que tu as eu un cancer c'est intolérable.

Les propos sexistes, les moqueries sur le poids...etc..., se permettre de te dire que ce que tu fais c'est de la merde, que tu n'as pas ta place chez les ceintures noires ; les humiliations lors des passages de kata, tout ceci doit être dit. 

J'aurais pu arrêter définitivement parce qu'à ce moment là je n'ai trouvé personne qui m'a écouté, mais heureusement que j'avais la passion pour cet art et la force de caractère avec moi.

Il y a beaucoup de respect dans notre art,  et des gens formidables ; j'en rencontre tous les jours et une minorité d'irrespect, mais cette minorité doit être dite afin que nous puissions pratiquer sereinement.

J'entends ce que l'on me dit, je lis vos mails, j'ai ma propre expérience.

Les humiliations, le manque de respect, les insultes n'ont aucune place dans notre discipline. Et quand elles se présentent elles doivent être rendues publiques.

 

Pour mes lecteurs d'ailleurs !

   

But in the section jujitsu, we get along so that it is a pleasure of coming to the training. Unfortunately, one does not practise everywhere similar. Humiliations, I knew. I believe that for one moment, it is necessary to speak about it about this kind of practice for oneself but also for the others. You to tell that you do not have any more your place in the judo because you had a cancer it is intolerable.


The remarks sexists, mockeries on the weight… etc…, to allow itself to tell you that what you do it is shit, which you do not have your place at the black belts; humiliations at the time of the passages of kata, all this must be known as.

I could have stopped definitively because at this time there I did not find anybody who listened to me, but fortunately that I had passion for this art and strength of character with me.

There are many respect in our art, and formidable people; I meet of them the every day and a minority of disrespect, but this minority must be known as so that we can practise peacefully. I hear what one tells me, I read your e-mails, I have my own experience. 

Humiliation, lack of respect, insults have no place in our discipline. And when they present themselves they must be made public.