BRÈVES DU JUDO EN FRANCE

(parce que dans les clubs en France, ça bouge !!)

 

images

pour voir des résultats de judo et de jujitsu , c'est ICI

 

tu cliques sur les liens suivants pour d'autres infos

dernières infos

infos judo international

 

 

 

 

**********************************************************

 

 

 Alison, 17 ans la miraculée du dojo !
13/02/18



« On a cru à une crise de tétanie et puis on a constaté que son cœur s’était arrêté », se souvient, sept ans plus tard, Jean-Pierre Pavan, l’entraîneur d’Alison, alors judokate.

Le 15 décembre 2010, l’adolescente s’écroule sur le tatami du dojo de Saint-Julien-lès-Metz. « Je m’en rappelle comme si c’était hier. Quelqu’un a pratiqué un massage cardiaque. Moi, j’ai déballé le défibrillateur semi-automatique qui était dans le bureau et qui n’avait jamais servi. On a suivi les instructions. Le cœur d’Alison est reparti », détaille le professeur, formé aux gestes de premiers secours. Philippe Faccinetto, président du club de judo à l’époque, n’oubliera jamais ces heures terribles : « On a tous eu très peur. Ce n’est pas un outil-miracle, mais là, ce fut très important. »

Pour lire la suite de l'article, clique ICI

 

 

**********************************************************

 

 

 

Focus sur Maxime Haroud : « Les Polynésiens ont le cœur sur la main »
06/02/18


La fédération polynésienne de judo a proposé la première compétition de la saison, le Aito Judo Contest 1, qui a vu la participation des minimes, cadets, séniors et féminines. Du plus lourd au plus léger, on citera les victoires en sénior de Ra’irama Holozet, Cyril Gaudemer, Maxime Haroud, Etienne Fleure et Manuarii Lafille.

Pour lire la suite de l'article, clique ICI

 

 

 

 

**********************************************************

 

 

 

Vaucresson
il offre des cours de ju-jitsu pour «redonner confiance»
02/02/18




Depuis un mois, des cours gratuits de ju-jitsu -art martial basé sur la défense- sont dispensés tous les samedis au gymnase Yves-du-Manoir à Vaucresson. Ces entraînements sont ouverts aux demandeurs d’emploi, aux bénéficiaires du RSA et aux étudiants. Une initiative d’Antoine Bienne, patron et entraîneur du club.

Pourquoi avez-vous choisi de proposer ces sessions de cours gratuits ?

« J’ai lancé cela après les fêtes de fin d’année pour deux raisons. La première est de permettre au plus grand nombre d’avoir accès à un sport. Même si une licence en club n’est pas très chère, certains ne peuvent se l’offrir. Avec la gratuité, chacun peut venir essayer le ju-jitsu, et choisir de revenir toutes les semaines, puis, peut-être, de continuer. J’ai également ouvert gratuitement aux enfants de plus de 13 ans et étudiants. Les ados d’aujourd’hui ont tendance à préférer la console... Ainsi j’espère réussir à les attirer à pratiquer une activité sportive.


Pour lire la suite de l'article, clique ICI