BRÈVES DU JUDO EN FRANCE

(parce que dans les clubs en France, ça bouge !!)

 

images

pour voir des résultats de judo et de jujitsu , c'est ICI

 

tu cliques sur les liens suivants pour d'autres infos

dernières infos

infos judo international

 

 

 

 

**********************************************************

 


Après 40 ans d’existence, quel avenir pour le club de judo de Saint-Denis-sur-Sarthon ?
16/05/18


Lors de l'assemblée générale du club de judo de Saint-Denis (Orne) le 24 avril 2018, les problèmes d'effectifs ont été soulevés.

Le club de judo de Saint-Denis-sur-Sarthon existe depuis plus de 40 ans, avec un professeur, Marc Lefèvre, fidèle depuis 30 ans. Une belle longévité mais pour combien de temps encore…
Effectif en baisse

Lors de l’assemblée générale, mardi 24 avril, il a beaucoup été question des difficultés que rencontre actuellement le club en termes d’effectifs. Avec pour conséquence une baisse de la trésorerie. La section judo compte en effet 27 licenciés (7 filles et 20 garçons), « alors qu’il nous faudrait 40 licenciés pour être bien et équilibrer les comptes » fait remarquer la présidente Karine Mauger. « Nous avons perdu 18 élèves par rapport à l’an dernier ».

De son côté la section yoga (animée par Béatrice Lefèvre) est stable avec 13 licenciés.

Autre difficulté : le bureau a donné sa démission. Il faut donc au club trouver un(e) président(e), un(e) trésorier(e) et un(e) secrétaire(e) pour la rentrée prochaine. La présidente n’a pas caché sa démotivation après plusieurs années au service du club. Dénonçant une faible motivation des parents. Preuve en est donné ce soir même avec un seul parent de judoka présent dans l’assistance pour suivre l’assemblée…

Pour lire la suite de l'article, clique ICI

 

 

**********************************************************

 

 
Nice judo
toujours plus fort ! Une fête pour la "der" !
13/05/18



Ils ne sont pas moins de 15 (et ce n'est peut-être même pas fini…) à s'être qualifiés pour les championnats de France de première division. Du jamais vu au club...

De l'inédit ! De l'exceptionnel ! Du jamais vu : ce n'est pas là l'annonce du cirque Pinder qui tenterait de vous aguicher au coin de la rue et de vous vendre du rêve sous chapiteau. Mais juste le constat - on ne peut plus objectif - dressé du côté de Nice judo, après les demi-finales du championnat de France de première division.

C'est bien simple, malgré plusieurs décennies passées à la tête du club, Michel Carrière, qui revendique pourtant « quelques années de vol », selon son aveu, n'a pas trouvé trace, en fouillant jusqu'aux plus profonds replis de sa mémoire, de pareil « exploit ».

Pour lire la suite de l'article, clique ICI