Koshiki No Kata : est le Kata des formes anciennes

Effectué à l’origine en armure de Samouraï, il représente le Kata le plus proche du combat réel.

Il illustre parfaitement les principes de base du judo telles les notions d’équilibre, de déséquilibre, d’actions réactions, d’utilisation du poids de corps.

Ce kata présente les formes antiques de self défense.

Les techniques de ce kata sont d'un niveau très élevé. Leur pratique permet d'entrer aux sein même des principes du judo.

Il se compose de deux séries comportant respectivement 14 et 7 techniques:

1. Omote (en avant):

Cette première série est effectuée lentement puisque les combattants sont présumés porter une armure.

- tai (posture de départ)
- yume no uchi (entre rêves)
- ryokuhi (emploi de la force)
- mizu guruma (le moulin que l'eau fait tourner)
- mizu nagare (courant d'eau)
- hiki otoshi (tirer et faire tomber)
- ko daore (tronc d'arbre gisant)
- uchi kudaki (réduire en poudre)
- tani otoshi (chute dans la vallée)
- kuruma daoshi (roue projetée)
- shikoro dori (prise de la mâchoire)
- shikoro gaeshi (tourner la mâchoire)
- yudachi (averse)
- taki otoshi (cascade)

2.Ura (en arrière):

Cette seconde série s'enchaîne rapidement sans aucun temps d'arrêt.

- mi kudaki (réduire le corps en poudre)
- kuruma gaeshi (roue renversée)
- mizu iri (plongée dans l'eau)
- ryusetsu (la neige sur le saule)
- saka otoshi (tomber sur la pente)
- yukiore (branche cassée par la neige)
- iwa nami (rocher balayé par les vagues)