18/07/08

la découverte

decouvrons_ensemble


avant de découvrir le côté pratique du judo, il faut connaître JIGORO KANO, le maître celui sans qui le judo n'existerait pas, pour le connaître cliquez sur sa photo

jigoro

maintenant que vous savez qui est JIGORO KANO, je vous conseille de cliquez sur l'image suivante pour connaître l'histoire du judo et du jujitsu

27385731_p


maintenant que vous êtes incollable faisons la route ensemble au judo

 

On pratique le judo dans une salle appelée DOJO sur un tapis qui s'appelle TATAMI.

la plupart des tatamis mesurent un mètre sur deux. La mousse agglomérée a généralement remplacé la paille tressée d'autrefois. Au niveau des sensations, cela ne change pas grand-chose. Ce tatami doit amortir la chute et proposer une surface ni trop rugueuse, ni trop lisse pour permettre les balayages mais éviter les glissades.

on pratique le judo ou le jujitsu en kimono appelé JUDOGI, c'est un vêtement constitué d'une veste et d'un pantalon en coton épais, la veste est maintenue par une ceinture correspondant au grade du judoka.
On ne marche pas en chaussure sur le tapis, on est pieds nus et quand on sort du tatami on peut porter des chaussons qui s'appellent des ZORI


kimono







zori

ceinture


ceinture de judo et de jujitsu 

(cliquez sur l'image pour en savoir plus)

17911

 


image_7059



Il y a plusieurs couleurs de ceinture

Blanche, jaune, orange, verte, bleue, marron, noire(1e dan au 5e dan), rouge et blanche (6ème ou 8ème dan) et rouge (9ème et 10ème dan)
il existe également des ceintures intermédiaires (blanche-jaune, jaune-orange, orange-verteorange-verteorange-verteorange-verte, verte-bleue, violette) pour faire patienter les judokas trop jeunes.

Les grades (ceintures) sont décernés pour la vie. Jusqu'à la ceinture marron c'est l'enseignant qui valide les grades de ses élèves à partir de la ceinture noire, les grades sont décernés par un organisme de délivrance des grades

La ceinture :

Si votre ceinture est issue d'un rouleau il se peut qu'elle s'effile aux extrémités.
Brûler les bouts de la ceinture afin de les stopper

Votre ceinture se défait sans arrêt
Après avoir fait le nœud habituel, placer les extrémités gauche et droite de la ceinture entre le premier et le deuxième tour de taille respectivement à gauche et à droite. Il est théoriquement impossible  que le nœud se défasse de lui même.


 

 

 

les sandales (zori)

le tatami sur lequel on roule, on tombe et où l'on s'affronte doit être parfaitement propre. On veillera à ne jamais fouler cette surface avec des chaussures. Le judo se pratique pieds nus ! et pour ne pas salir les pieds entre les vestiaires et la salle, il vaut mieux prévoir une parie de sandales !

 


 

le kimono

(cliquez sur l'image pour en savoir plus)

218d_18


Le kimono du judo s'appelle le judogi. Il se compose de la veste (uwagi), du pantalon (zubon) et de la ceinture (obi). Le judogi est blanc pour représenter la pureté. La jupe de l'Uwagi s'appelle suso, les revers eri et les manches sode.


lors de l’achat du judogi, prenez garde à ne pas acheter par erreur un kimono de Karaté car il n’est pas conçu pour résister aux « tractions » multiples du judo.

• PREVOYEZ TOUJOURS UN RETRAIT AUX PREMIERS
LAVAGES
(de manière schématique, les manches devront, après
retrait, arriver au niveau des poignets, le pantalon aux chevilles
et la « jupe » à mi-cuisse).

Ne lavez jamais par la suite le kimono à plus de 30 c° et n’utilisez pas de sèche-linge. Pour les enfants les plus jeunes, veillez à ce que le pantalon soit muni d’un élastique autour de la taille !

Enfin ,faites attention à la ceinture car certaines peuvent déteindre

 

Le pantalon :

Il se peut que votre pantalon soit trop long.
Monter le pantalon aussi haut qu'il faudra pour ajuster la longueur du pantalon puis rouler le haut du pantalon jusqu'à la taille.

Il se peut que le cordon de votre pantalon se désenroule.
Enrouler le cordon dans le pantalon à l'aide d'un épingle à nourrice de façon à obtenir une boucle autour de la taille comme le début de la  mise en place de la ceinture.

Posté par osotogari à 00:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


le salut

LE SALUT : un geste important


ritsurei
ritzurei


zarei
zarei


Le salut est la première leçon de judo qui est enseignée dans   un dojo après le nouage de la ceinture.

Il tire ses origines en  Extrême Orient et montre le respect du a autrui comme dans une   cérémonie.

Il existe deux façon de saluer son adversaire :

Le  Ritzurei qui correspond au salut simple et le Zareil qui est plus  cérémonieux.

Le Ritzurei se fait en étant en position debout. Les bras doivent rester le long du corps et les jambes doivent  être bien droites. Il faut s'incliner vers l'avant en gardant  le tronc droit. Après avoir marqué un temps d'arrêt il faut  revenir a sa position initiale.

 

Le Zareil lui est plus compliqué et se fait en étant agenouillé. Il faut d'abord se mettre debout  en posant un genou au sol, puis poser le deuxième genou. On s'assoit  sur les talons en gardant bien le dos droit. Les mains doivent  être posées a plat sur le haut des cuisses. Après une courte pose  il faut mettre les mains à plat sur le sol à quelques centimètres  des genoux. La paume de la main doit être mise vers l'intérieur.  On incline le tronc en avant et on fléchis les bras pour ensuite   se redresser. Le salut doit être fait le plus calmement possible  en guise de respect. La tenue doit être parfaitement ajustée.              

Le Ritzurei s'effectue quand on rentre dans le dojo.

Le dojo est un endroit pour étudier le judo il faut donc  être respectueux envers cet endroit où se retrouvent les élèves et le maître.

Ce salut se fait également lors des match d'entraînement.  On le fait au début et a la fin du combat. C'est une preuve de  respect et de remerciement.

Le Zarei se pratique lors des cours   collectifs. C'est un témoignage de consentement mutuel entre les élèves et le maître. Le judoka doit être respectueux envers  ses partenaires ainsi que son professeur. Il faut donc toujours  garder une attitude sérieuse et garder le silence le plus possible.

Posté par osotogari à 00:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

randori et kata

randori


dans le randori, appelé également "exercice libre" les combattants se placent dans des conditions réelles de combats.

On retrouve d'ailleurs tout le panel des techniques : projections, immobilisations, étranglements ou des clés de bras.
Une seule restriction finalement : RESPECTER L'ETIQUETTE ET VEILLER A NE PAS BLESSER SON PARTENAIRE

La victoire n'est pas l'enjeu principal du randori qui s'inscrit plutôt dans une perspective de progression.

Les judokas cherchent effectivement à mettre en pratique les techniques apprises mais aussi l'acquisition du relâchement physique, de la disponibilité mentale dans le jeu d'opposition, l'approfondissement de la perception dans l'échange avec le partenaire, la compréhension et la maîtrise des différents principes d'attaques et de défense.

c'est une vidéo d'enfant faisant du randori, ce qui prouve que ce n'est pas du tout dangereux, moi même je fais du judo tous les jours, des randoris avec des hommes et je n'ai jamais été blessée!!


LES KATAS


D'une certaine manière, les katas assurent le lien entre les judokas d'hier et d'aujourd'hui. Il s'agit d'une étape essentielles dans la transmission des principes de la discipline.

Les judokas mémorisent et répètent de manière minutieuse un ensemble de techniques fixées historiquement où chacun des combattants connaît les enchaînements de l'autre.

Le but consiste à doter l'affrontement d'une forme harmonieuse de type chorégraphique.





Posté par osotogari à 00:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :