01/01/12

vacances à Perpignan pour les vétérans heureux du 37 !

cet été, nous sommes partis en vacance à Perpignan, ville d'origine de Guy où nous avons habité quelques années avant de partir à Tours pour le travail.

Perpignan est à environ 900 kilomètres de Tours, à une dizaine de kilomètres de la mer méditerranéenne (je précise pour mes lecteurs étrangers !)

 

Sans_titre_1

la route a été longue mais arrivés là bas le soleil bien sûr était au rendez vous !
je ne suis pas une sardine qui aime me prélasser au soleil malgré mon signe astrologique poisson mais je préfère aller à la plage de très bonne heure pour nager tranquillement et profiter d'un soleil moins fort que l'après midi !


donc réveil de bonne heure, plage vers 8h30 jusqu'à midi, repas, sieste, et après visite !

 

 

Perpignan, ville typiquement catalane, est agréable par sa situation très proche de la mer et non loin de la montagne !

un des monuments les plus connus reste le Castillet,

 

 

 

 

DSC_9086

DSC_9094

plaque commémorative à l'intérieur du castillet



il fut édifié vers 1368 , sur l'ordre de l'Infant Don Juan d'Aragon , par le maître d'œuvre Guillaume GITARD , qui utilisa dans sa construction un élément des plus résistants, le " terbol " ou pouzzolane artificielle  faite en  briques pilées mêlées à la chaux . Tous les revêtements sont en briques .



DSC_9060


l'intérieur de la gare de Perpignan rendue célèbre par Salvador Dali

 

DSC_9063


Salvador Dali
  a toujours été fasciné par la Gare de Perpignan qu'il considérait comme le centre du monde !

tout au long de ta promenade à Perpignan, tu te dirigeras vers le palais des congrès et tu pourras admirer une étonnante collection de superbe cactus !

 

tu continues ta visite en te baladant sur la promenade et au bout de celle ci près du palais des congrès tu pourras découvrir de beaux jets d'eau qui le soir venu, se parent de superbe couleur bleue, verte et rose pour le plaisir de tes yeux !

 

Perpignan est situé à environ une dizaine de kilomètres des plages !

plusieurs stations balnéaires te proposent des plages soit de sable fin, soit de galet, avec un bord de mer plus ou moins profond suivant les plages.
Port Barcarès, canet plage, torreille ou sainte marie la mer  sont des plages où l'on profite au maximum du soleil du midi !

 

DSC_9037

 

nous nous sommes baignés sur les plages de Torreille, sainte marie la mer et Port barcarès (j'ai une préférence pour cette dernière, car c'est une station balnéaire familiale, le village est très beau)

 

DSC_9764

le lydia, bateau ensablé

 

je n'aime pas aller à la plage quand il y a beaucoup de monde. donc on se levait très tôt (pour des vacances !!), à 8 heures direction la plage, baignade, personne que nous ! et puis à 12 heures, quand le soleil est haut, qu'il fait chaud et que la plage est bourrée de monde, on rentrait, repas, petite sieste, et l'après midi, promenade et visite !

 

 

après la plage place aux visite !

à 15 kilomètres de Perpignan, se trouve la ville d'Elne.  C'est la plus ancienne cité du Roussillon, un patrimoine exceptionnel ! c'est là que ce trouve la maternité suisse d'Elne

En 1939, La retirada avait poussée sur les routes les républicains espagnols fuyant la dictature de Franco. Ils furent parqués dans des camps de rétention, dont les plus importants des Pyrénées-Orientales étaient sur la plage d'Argelès, celle de Saint-Cyprien, le camp Joffre et à Prats de Mollo. De nombreuses femmes internées se voient contraintes d’accoucher dans des conditions indescriptibles qui conduisent à un haut niveau de mortalité tant des mères que des enfants. Les femmes enceintes redoutaient d'y accoucher tant les conditions y étaient terribles, et les nombreux cas d'enfants ou de mères morts durant l'accouchement avaient poussés des associations humanitaires américaines, françaises et suisses à créer une maternité digne de ce nom. À l’automne 1939, une première tentative d’installation d’une maternité à Brouilla pour accueillir des réfugiées espagnoles, ne peut aboutir. Élisabeth Eidenbenz, jeune infirmière de 24 ans, s'emploie alors à trouver à Zurich les fonds nécessaires pour installer une maternité de fortune au château d’En Bardou, à Elne. Sous l’égide du Secours suisse aux enfants victimes de la guerre, avec l’aide de fonds privés venant d’organisations humanitaires suisses, elle dirige cette « Maternité suisse d’Elne » de septembre 1939 à avril 1944.


DSC_8993
la maternité complètement restaurée


Alors que la guerre fait rage en France et que l'occupant allemand dictait sa loi aux habitants, cette simple infirmière fit venir un nombre de plus en plus important de femmes à la maternité, offrant ainsi un peu de réconfort. Elle y accueille des réfugiées espagnoles sur le point d’accoucher, puis des mères juives, tsiganes et d’autres origines, toutes fuyant les persécutions. Élisabeth Eidenbenz recevra en 2002 la médaille des "Justes parmi les nations" pour son action exemplaire.

597 enfants de 22 nationalités différentes sont nés dans le calme de cette maternité C'est durant cette période que vont s'évertuer une petit groupe de femmes à faire sortir du camp de Rivesaltes des femmes enceintes pour les faire accoucher à la maternité. Cet établissement sera un véritable havre de paix pour les internés, d'autant plus qu'ils étaient souvent mis en contact avec des résistants. La maternité est fermée par les Allemands en 1944.

DSC_8991


Parallèlement à ces naissances et à l’accueil d’enfants venus « se refaire une santé », ou dans l’obligation de se cacher pour échapper aux rafles visant les juifs, Élisabeth Eidenbenz apporte son aide aux camps des environs, tout particulièrement ceux d’Argelès-sur-Mer, Saint-Cyprien et Rivesaltes, en les approvisionnant en nourriture et par l’aménagement de baraquements.

La maternité fait l'objet d'un rachat par la mairie d'Elne pour en faire un lieu de souvenir
.

on continue notre visite par un détour vers Thuir, cave viticole où se trouve la plus grande cuve d'Europe !

DSC_8977


dans cette cave
, se trouvent 30 millions de litres de stockage dont 25 millions dans plus de 600 cuves et foudres de chêne dont la plus grande cuve en chêne du monde (10002 hl).


DSC_8949


La grande cuve
qui détint pendant 16 ans le record du monde.
De 1934 à 1950 cette cuve de chêne a été la plus grande du monde. L'importance de sa capacité et la qualité de son bois de chêne en font un outil parfaitement adapté à la maturation des vins mêlés d'épices et d'écorces d'oranges amères qui font l'ambassadeur.

 

on ne s'arrête pas à cette cave, on continue dans le même thème  mais pour une cave fantastique dont je te propose vivement la visite si un jour tu passes par là !

A Portel-des-Corbières, dans une ancienne mine reconvertie en cave de vieillissement, Terra Vinea présente l’aventure gourmande des civilisations du vin.

À l’origine de Terra Vinea, en 1994, une idée folle : reconvertir une ancienne mine de gypse en cave de vieillissement des vins de Rocbère. À 80 mètres sous le massif des Corbières, après une arrivée en petit train sur le site et une descente impressionnante dans une galerie boisée digne de Germinal, le visiteur chemine jusqu’à un chai monumental aux voûtes majestueuses : la cathédrale des Fûts.

Un spectacle son et lumière anime ce lieu unique, et des espaces thématiques narrent à travers des décors très cinématographiques l’histoire du vin et de la gastronomie dans l’Antiquité, au Moyen Age, à la Belle Époque et aujourd’hui.

 

 

 

 

L’hommage aux mineurs a été conservé et mis en scène, et le Belvédère, véritable tour panoramique, abrite une grande exposition interactive sur la gastronomie régionale… Après une dégustation, le voyage s’achève à la Maison des terroirs, dotée d’un bar à vins, qui permet de faire quelques emplettes.

tu accèdes à la mine transformée en cave par un petit train qui serpente tout en haut d'une colline où tu peux admirer un panorama de la région

 

DSC_9676

 

le petit train et le panorama

 

 

DSC_9681

 

 

c'est une cave formidable, unique, je te propose cette vidéo pour te la faire découvrir !

 

pas loin de cette cave, se trouve la réserve de Sigean. c'est un parc animalier où sur près de 300 hectares de zones naturelles et de collines calcaires vivent dans les grands espaces en semi liberté près de 3 800 animaux !
on reste dans sa voiture et pendant une heure on roule à travers la nature et l'on peut apercevoir des animaux qui se baladent ou qui se reposent. je préfère le parc animalier au zoo, car dans le parc c'est l'animal qui décide. si il n'a pas envie qu'on l'observe il se cache et on ne peut plus le voir tandis que dans un zoo, dans sa cage, tu peux toujours l'apercevoir !


DSC_9298
un ours fatigué !



DSC_9331
le lion et les lionnes photo prise de la voiture (fenêtre fermée bien sûr !)



la visite se compose d'une partie en voiture et d'une partie à pied
. tu dois laisser tes fenêtres fermées surtout dans la partie des lions et des ours !

 

DSC_9258

 

 

une autruche picoreuse de voiture

 

 

DSC_9256_1

 

un système de sécurité  entre les différentes parties est installé au sol, ce sont des rouleaux espacés qui font beaucoup de bruit à chaque passage de voiture !


DSC_9348


le système de sécurité

 

 

DSC_9397

 

voilà une vidéo des animaux de Sigean !

 

après Sigean et les caves, nous avions envie de fraicheur par ces grosses chaleurs et nous avons décidé de visiter les gorges de la fou.


DSC_9782
casques obligatoires

 

la fou est un vieux mot catalan qui signifie précipice. le torrent tout menu qui soule sous le pont  vient de traverser 2 km au fond d'une coupure très étroite à travers une montagne de pierre. et c'est ce dérisoire filet d'eau qui depuis des milliers et des milliers de siècles a scié l'énorme masse du rocher sur une profondeur de 200 à 250 mètres.

la légende précise que ces vertigineux abîmes étaient l'habitat de choix des sorcières et des génies hostiles !


DSC_8981
les sorcières !

aucune transmission orale ne fait état de la moindre tentative d'exploration ! on raconte néanmoins les exploits d'un tarzan local (père besti) qui au prix d'une gymnastique dont on évalue le péril, allait dénicher les aigles !
il y a une soixantaine d'année un berger rassemblant son troupeau constata qu'il manquait une brebis. l'animal était tombée mais était toujours vivante, un véritable miracle !!!!

DSC_9825
penses tu que Guy ait fait exprès de me faire poser sous ce gros rocher en équilibre !

 

impossible de te dire avec des mots la beauté du site, alors je te propose cette vidéo !

 

il faut quand même te dire que ça monte sec, qu'il y a pas mal d'escalier, que le gouffre est long de 1 km 500 et que la visite dure 1 heure 30.


DSC_9839
tu peux te rendre compte des descentes et bien sûr quand il y a descente il y a remontée !



malheureusement
, comme toute bonne chose a une fin !

 

DSC_9951

 

une pause sur l'autoroute !

 

 

DSC_9954

 

il fallait remonter dans notre Touraine !
pour une dizaine d'heure de route, nous nous étions dit que nous nous arrêtions beaucoup en route ; d'abord pour se reposer mais aussi pour admirer le paysage !

 

DSC_0039
les embouteillages nous ralentirent beaucoup !

 

sur notre trajet, on ne pouvait pas manquer le Viaduc de Millau !


DSC_9899


le viaduc de Millau par la fenêtre de la voiture

 

DSC_9901
la vue par la fenêtre



DSC_9907
le viaduc


conçu par l'ingénieur français Michel Virlogeux et dessiné par l'architecte anglais Lord Norman Foster, le Viaduc de Millau enjambe le Tarn d'un bond de 2 460 m. il détient un record mondial de hauteur avec un pylône culminant à 343 m au dessus de la vallée !

je te propose cette vidéo de notre itinéraire de retour, les photos ont été prises par la fenêtre de la voiture en roulant sur l'autoroute !

 

cette photo finit nos vacances dans le midi !

 

DSC_0055

Posté par osotogari à 00:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]