18/11/08

david douillet



             


né le 17 février 1969 à Rouen, de 1 m 96 pour 125 kg en période de compétitions.

Après avoir décroché une médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, il devint le premier champion du monde français des poids lourds en judo en 1993, titre qu’il a conservé en 1995 à Chiba (Japon), y ajoutant le titre toutes catégories.

En 1996, aux Jeux d’Atlanta (États-Unis), il a été sacré champion olympique des poids lourds.

Malgré un accident de moto à la fin de 1996, il est parvenu à conserver sa couronne mondiale des poids lourds en 1997 à Bercy (France) et a été de nouveau Champion Olympique en 2000 à Sydney (Australie), malgré une controverse sur sa victoire en finale contre Shinichi Shinohara. Il n'est plus le judoka le plus titré au monde depuis les jeux Olympiques d'Athènes, dépassé par le japonais Nomura.

Proche du couple Chirac, il est parrain de l’opération caritative « pièces jaunes » avec Bernadette Chirac.

Il a également été élu, il y quelques années, la deuxième personnalité préférée des français.

Après un bref passage dans les sociétés de production de télévision, David Douillet prête maintenant son nom en façade à plusieurs marques de matériel de sport, commercialisant des vélos d'appartement ou des kimonos sous la signature DD, et même récemment à un jeu vidéo de simulation du judo, David Douillet judo.


Jeux Olympiques
1992
Médaille de bronze en plus de 95 kilos aux Jeux Olympiques de Barcelone

1996
Médaille d'or en plus de 95 kilos aux Jeux Olympiques d'Atlanta

2000
Médaille d'or en plus de 95 kilos aux Jeux Olympiques de Sydney


Championnats du monde de judo
5e en plus de 95 kilos aux Championnats du monde de Barcelone (Espagne) en 1991.
Médaille d'or aux Championnats du monde d'Hamilton (Canada) en 1993.
Médaille d'or en plus de 95 kilos aux Championnats du monde de Chiba (Japon) en 1995.
Médaille d'or en toutes catégories aux Championnats du monde de Chiba (Japon) en 1995.
Médaille d'or en plus de 95 kilos aux Championnats du monde de Paris (France) en 1997.

Championnats d'Europe de judo
Médaille de bronze à l'Euro de Prague (Tchécoslovaquie) en 1991
Médaille de bronze à l'Euro de Paris (France) en 1992
Médaille d'argent à l'Euro d'Athènes (Grèce) en 1993
Médaille d'or à l'Euro d'Gdańsk (Pologne) en 1994
7e de l'Euro de Bratislava (Slovaquie) en 1997

Autres compétitions
Juniors
Champion d'Europe junior en 1988

Par équipe
Coupe du monde par équipe en 1994
Champion d'Europe par équipe en 1993 et 1997

Grands tournois
3eme du Tournoi de Paris de judo en 1993
2eme du Tournoi de Paris de judo en 1995

Compétitions internationales
Médaille d'or aux Jeux de la Francophonie en 1994 à Paris (France)
Médaille d'or aux Jeux Méditerranéens en 1997 à Bari (Italie)

En club
Champion d'Europe par équipe avec le PSG en 1995

gala avec douillet

Posté par osotogari à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


yamashita

né le 01/06/1957 à yabé  est un judoka japonais , combattant dans la catégorie des lourds et en toutes catégories.

Il fait partie, avec david douillet   et ses compatriotes naoya oqawa, shinichi shinohara des seuls judokas à avoir été champion du monde chez les lourds et en toutes catégories, le hollandais willem ruskaétant le seul à avoir réalisé cet exploit lors des  JO d'été.

Très vite remarqué pour ses qualités de combattant, les recruteurs du sumo lui font rapidement les yeux doux. Mais son objectif est déjà clair: il veut devenir champion olympique de judo.

Mais, lui qui domine le monde se voit privé des JO d'été de 1980 de moscou  suite au boycott de son pays. En 1981 , ses 2 titres en lourds et toute catégorie montrent à tous que le titre olympique de 1980 n'a pas de valeur.

De nouveau, les sirènes de l'argent frappent à sa porte. Cette fois, c'est la lutte professionnelle qui lui promet la fortune. Mais de nouveau, il refuse pour obtenir le titre tant désiré, titre qu'il obtient enfin lors des JO d'été de 1984 à los angeles.

Il se retire en 1985 , invaincu depuis octobre 1977 . De plus, il n'a jamais été battu par un non-Japonais.

Il a entrainé pendant 8 ans l'équipe de judo du Japon. Durant ce temps, il a formé des champions du monde et des champions olympiques.

A l'heure actuelle, il est directeur de l'éducation de la Fédération Internationale de Judo, et Professeur à l' université de tokai.

Il est venu en février 2007 à Marseille, à Paris (6 et 7) et à Bordeaux (8 et 9), pour un entrainement technique le premier jour puis pour une conférence sur sa carrière et les apports du judo à l'éducation le deuxième soir. Ce déplacement a pu être possible grâce à la Maison de la Culture du Japon et à la Fédération Française de Judo.

une leçon de judo par yamashita


Posté par osotogari à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

TEDDY RINER

1_riner_of_france_celebrates_after_defeating_mikhaylin_of_russia_during_the_world_judo_open_championships_in_levallois_442


Teddy Riner commença le judo à l'âge de 6 ans pour canaliser une énergie déjà débordante que n'arrivait pas à combler la pratique de l'escalade ou de la natation. Il choisit finalement le judo vers ses 14 ans, un sport de  combat qui permet à son physique de colosse de s'illustrer pleinement. Il intègre rapidement le pôle espoir de rouen puis l'insep à paris et s'illustre au niveau national en remportant les titres cadets ou juniors de champion de France. Plus encore, il commence sa fulgurante ascension en réalisant un impressionnant doublé Championnats d'Europe Championnats du monde dans la catégorie des juniors lors de l'année 2006 . Les spécialistes voyant en lui le futur david douillet , Teddy Riner tend à relativiser ses performances : « Mes entraîneurs me disent que j'ai des capacités. Je me rends compte que mon début de parcours est exceptionnel, mais je garde la tête froide. C'est sans doute dû à mon éducation. Mes parents m'ont inculqué le respect, la modestie. Dans la vie, il faut savoir rester simple et je veux que les gens m'aiment pour ce que je suis et non pour ce que je fais, ou ce que je vais devenir. »

Malgré son jeune âge (18 ans), le pensionnaire du club du paris judo tente de se faire une place chez les seniors. Ainsi, en janvier 2007 , il se classe à la deuxième place des Championnats de France, seulement battu en finale par mathieu bataille , un judoka plus âgé et plus confirmé que lui. Interrogé sur les performances du jeune espoir,david douillet voit en lui son successeur dans la catégorie des lourds. Il confirme son énorme potentiel en prenant notamment une troisième place au tournoi de paris en février 2007, podium acquis grâce à un parcours parfait en repêchages en battant le Néerlandais van der geest (champion du monde toutes catégories et médaillé olympique) et le français Mathieu Bataille à chaque fois par ippon. Aussi, il décroche un premier podium international à côté de prestigieux judoka comme le Japonais kosei inoue ou le Russe mikhaylin . Grâce à ses bons résultats, le jeune français est sélectionné pour les championnats d'europe 2007  qui se tiennent à belgrade, aux dépens de Mathieu Bataille . Il y décroche la médaille d'or le lendemain de ses 18 ans, ce qui constitue le record de précocité pour un tel titre alors qu'il n'est encore que junior. Le jeune Français aura marqué par son état d'esprit conquérant, éliminant ainsi le champion d'Europe en titre allemand toelzer. Sans pression durant la compétition, il déclara après : "C'est beaucoup le travail qui paie. J'étais bien à l'aise et je n'en avais rien à faire que mes adversaires soient champions d'Europe ou du monde. Il fallait simplement que je leur rentre dedans !".

Brièvement conseillé à partir de juin 2007 par l'ancien champion du monde et médaillé olympique stéphane traineau, le jeune parisien est sélectionné pour participer aux mondiaux 2007  organisés à rio de janeiro . Le tirage au sort lui réserve cependant un premier combat relevé puisqu'il se retrouve opposé au Japonais kosei inoue , transfuge de la catégorie des moins de 100 kg dont il est champion olympique en 2000 et triple champion du monde. Faisant fi du palmarès de son adversaire, le jeune français s'impose face au nippon puis, après trois nouvelles victoires, se qualifie pour sa première finale mondiale. Opposé au vice-champion olympique et du monde en titre, le Russe tamerlan tmenov , il s'impose grâce à un waza-ari obtenu après trois des cinq minutes du combat, un avantage qu'il réussit ensuite à conserver pour vaincre Tmenov. Alors qu'il n'est encore que junior, Teddy Riner met ainsi fin à dix années sans titre mondial pour le judo français dans cette catégorie de poids depuis le dernier sacre de david douillet  en 1997. À 18 ans il devient par ailleurs le plus jeune champion du monde masculin de l'histoire , son égal féminin étant la japonaise  ryoko tani

Aux jo de pékin, le 15/08/2008 , Teddy Riner est battu au troisième tour et au golden score par l'Ouzbek tangriev après un match très tendu et quasiment sans attaque. Il parvient ensuite à tracer sa route en repêchages, ce jusqu'à la troisième marche du podium. Il commente son parcours : « Le match que j'ai perdu, c'est parce que j'ai été trop hésitant. Cela a été ensuite un peu dur de me remettre dedans, mais j'ai appris qu'aux Jeux, il fallait tout lâcher. Sur l'ensemble de la journée, je ne suis pas mécontent. J'ai gagné pas mal de combats sur ippon, c'était important pour me rassurer. Et je ne repars pas sans rien En ce qui concerne les Jeux, on se reverra à Londres en 2012 ! »  

Deux mois après les Jeux olympiques, le judoka conserve le titre de champion du monde juniors des poids lourds à bangkok. Premier français à remporter deux fois de suite l'or mondial en juniors, Teddy Riner inaugure également au niveau planétaire l'enchaînement juniors-séniors-juniors. En décembre, il remporte le titre mondial toutes catégories lors des Championnats du monde organisés à levallois perret, premiers du nom puisque dissociés des Championnats du monde mettant en jeu les titres mondiaux des autres catégories de poids. En finale, le Français vainc le Russe mikhaylin et devient le quatrième combattant de l'histoire à détenir simultanément les titres de champion du monde poids lourds et toutes catégories (les précédents , yamahita en 1981,ogawa  en 1989 et david douillet en 1995, au cours de la même compétition).

Médiatisation  

Déjà mis en avant par son titre européen obtenu en avril 2007, Teddy Riner est l'objet de nombreuses sollicitations médiatiques depuis son titre de champion du monde obtenu en septembre 2007. Au lendemain de sa victoire au Brésil, le Français fait ainsi la une de la presse écrite et des journaux télévisés français (il fait par exemple la une de l'équipe, principal quotidien sportif français  alors que david douillet était jusque-là le seul judoka à avoir fait la une de ce journal). Répondant aux invitations d'émissions télévisions diverses à son retour de Rio, il se voit proposer de figurer dans des spots publicitaires et est rapidement courtisé par de grands équipementiers sportifs (il signe un contrat d'exclusivité avec l'équipementier allemand adidas).


Posté par osotogari à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

FLAVIO CANTO

à 10 000 kms de paris, un champion né dans l'opulence, s'est levé pour s'investir auprès de ceux d'en face, ceux qui n'ont rien.

fc

flavio canto, son projet "reaçao", où quand le judo donne de la dignité...


les cours du mercredi : un rendez vous que le champion ne manquerait pour rien au monde, même si , c'est parfois, au détriment de sa propre carrière. filles, garçons viennent l'étreindre comme un grand frère, comme un père. ici, il n'est pas un champion, il n'y a d'ailleurs aucune référence à son statut dans le petit dojo PEDRO GAMA FILHO DE 50m². tout juste une affiche sobre des JO de 2004 pour égayer un coin de mur.

il les connait tous par leur prénom, il en interpelle certain au sujet de leurs notes, elles doivent être supérieures à 8 pour venir au judo !

canto, ou la prise de conscience précoce d'un jeune homme de la classe aisée de rio, menant de front sa vie de champion et sa vie d'homme. is
père ingénieur nucléaire, mère enseignante, né en angleterre, arrivé au brésil à 2 ans, avant de passer par les états unis, façonné, émancipé, ouvert sur le monde par de nombreux voyages avec l'équipe nationale, cultivé, anglophone, maîtrisant un français qu'il apprend réellement depuis 6 mois flavio le dit, il est devenu un nomade. A chaque retour à rio, c'était un choc, la pauvreté et la richesse, que l'on soit né d'un côté  ou de l'autre de la barrière,vivent ici ensemble, face à face.

pour que les fameuses "valeurs du judo" collées aux murs des dojos prennent du sens, changent les choses, il utilise la symbolique du judo et du bushido de manière précise, structurante : la chute, le salut.....

sa méthode ?

faire passer le judo par l'imaginaire des enfants, jouer par exemple, avec le mythe du super héro, ce qui, sur le tapis, conduit les jeunes à lutter contre les monstres avec seoi-nage, à s'interroger sur la définition du super héro une fois en classe.





Posté par osotogari à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LES CHAMPIONS DU JUJITSU

une nouvelle rubrique, pour l'instant en chantier, mais qui s'étoffera au fil du temps

pratiquant le judo et le jujitsu, j'ai beaucoup parlé des champions de judo, maintenant je me concentre un peu plus sur le jujitsu !

pour connaître les champions de jujitsu, tu cliques sur les photos




pic_bertrand_amoussou_maxi

BERTRAND AMOUSSOU

                                                           
 

isabelle_bacon

ISABELLE BACON

Posté par osotogari à 01:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

BERTRAND AMOUSSOU

pic_bertrand_amoussou_maxi


Bertrand Amoussou a été champion de France et champion d'Europe de Judo, trois fois champion du monde de Ju-Jitsu, et premier français à avoir gagné au " Pride " (la plus prestigieuse des compétitions de MMA, au Japon).
Il est aujourd'hui rédacteur en chef du magazine " FightSport ".


voici une vidéo d'apprentissage par bertrand amoussou




une autre vidéo





bertrand amoussou en stage


Posté par osotogari à 00:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

ISABELLE BACON

pour voir la biographie d'isabelle bacon, cliquez sur le lien suivant :


alliance27.judo.gym



une autre vidéo



vidéo fighting isabelle bacon

 finale du tournoi de st petersbourg entre la russe et Isabelle BACON 2007



Posté par osotogari à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01/11/08

es beffroi, la promo

(reporter : moi-même, edwige)

ce samedi 13/09/08, les bénévoles du club se sont relayés au centre leclerc de tours nord, pour promouvoir les sports présents à l'ES BEFFROI tours nord, et, en particulier le judo, le jujitsu, la sophro et le taichi

je suis venue passée une petite heure avec eux et j'ai fait quelques photos

10

15






3








27






49

Posté par osotogari à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

HENRI COURTINE

né le 11/05/1930

Biographie  

Un des premiers pionniers du judo Français. Il est à ce titre le seul Français à être honoré du 10e dan. Débutant le judo sous la férule de mikinosuke kawaishi , se perfectionnant avec Awazu, Henri Courtine fut, avec bernard pariset , le 03/05/1956, le premier Français à participer à un championnat du monde   au cours duquel il se classa 4e. En janvier 1968, ils deviennent tous les deux, les premiers Français à être honoré du tre 6e D  an et sont promus 7e Dan en septembre 1975

Toute sa vie sera consacrée au développement du judo et à l’innovation tant sur le plan de l’organisation, de la technique que de l’éthique. Ainsi, il multiplia la tenue de stages techniques et de formation de professeurs, faisant intervenir également Kawaishi. À ce titre, il instaure en 1972  à Beauvallon les « Colloques des hauts gradés ».

En 1966 jusqu’à 1972, il est nommé DTN de la FFJDA alors qu’il devient en 1979 le directeur sportif de la Fédération Internationale de Judo. Henri Courtine œuvra également pour la pérennité de la « Voie de la Souplesse » en multipliant les écrits ou en préfaçant nombre d’entre eux.

La reconnaissance vouée à Henri Courtine ainsi que bernard pariset  se prolongea puisque tous deux accèdent au 8e Dan le 31/05/1985 et sont les premiers Français à être honoré du 9e Dan le  09/12/1994

Henri Courtine a été honoré du titre de 10 dan le 10 décembre 2007.

Palmarès 

- 3 fois Champion d’Europe (en moyen en 1952, en lourds en 1958 et 1959 )

- champion d'Europe open des moyens en 1962

- 4 fois champion d'Europe par équipes( 1952, 1954, 1955, 1956)

- Vice Champion du Monde en 1959

- Multiples fois Champion de France (par équipe en 1949, militaire en 1951, toutes catégories en 1954,1956, 1958, champion de france 4èm Dan en 1959)

- Arbitre international

- Entraineur national de 1962 à 1964

- Directeur technique national( 1966,1976)

- Directeur sportif de la féderation internationale de judo

- Directeur administratif de la FFJDA

Posté par osotogari à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :